dimanche 13 mars 2011

Le management doit contribuer à l'efficience


La gestion doit permettre une évolution du système de marché, des valeurs, des orientations stratégiques, des organisations, de la vie des gens au quotidien, de meilleures méthodes de travail, d la qualité, l’affirmation d’un leadership catalyseur, une technologie plus compétitive et des modes d’intervention,  tant au niveau du monde des affaires, de la gestion publique qu'au niveau des ONGs. Le manager est ainsi un créateur, aujourd’hui appelé à plus « d’entreprenance », invité à changer les fonctions économiques et sociales d'un produit, d'un service, des technologies. Il est un acteur de création de richesses qui doit se demander constamment :

·         Quelles sont les opportunités actuelles et futures ?
·         Comment faire ceci ou cela de la meilleure manière possible ?
·         De quoi demain sera-t-il fait ?
·         Quels sont les produits et les marchés, les innovations, les bonnes et meilleures pratiques qui généreront ou peuvent générer de meilleurs résultats économiques ou des résultats exceptionnels ?
·         Comment optimiser et maximiser les valeurs ajoutées d’ordre économique, social et culturel ?

En ce sens, le management  rejoint la gouvernance entrepreneuriale ; il est un de ses bras séculiers. La gouvernance entrepreneuriale, c’est quelque part une gouvernance managériale… Certains travaux de Drucker dont les conclusions sont ici transposées au management public et à la gouvernance entrepreneuriale nous semblent fort pertinentes…


Une organisation efficiente peut disparaître en l'absence d'efficacité. Elle peut laisser indifférente. Si l'efficience privilégie l'allocation des ressources, l'efficacité vise à optimiser le potentiel et à atteindre des résultats. Le management est ainsi orienté vers les résultats et l'innovation. Cette dernière est ici essentielle, car elle est la traduction d'une philosophie pleine de sagesse : le succès n'est pas continu ; aucune  création ou œuvre humaine n'est pérenne pas plus que les paradigmes d’un temps ; les affaires d'aujourd'hui ne sont pas forcément celles de demain. Et alors, le management, voire la gouvernance entrepreneuriale efficace, impose l'innovation qui est une tension permanente du manager et qui repose sur l'analyse systématique, un travail dur et permanent d'analyse, le goût des futurs succès.


L'organisation ne devient performante qu'avec ses leaders, qu’avec ses hommes qu'elle doit s'efforcer de rendre productifs, engagés, motivés, prêts à la performance, à la qualité, à l’écoute et au service des clients, des usagers, des contribuables. Le management, voire la gouvernance dont il est ici cas, suppose, à cet égard, une volonté de faire partager un ensemble de système de valeurs et une vision commune. Et à cet égard, le leader, le bon, le manager, doit développer la considération, s’oublier un peu, pour les autres, pour son organisation. Il doit prendre en compte des aspects psychosociologiques, de motivation, de mobilisation, de catalyse d’énergies et de potentiel. Il doit développer des habiletés et contrôler le travail. Il doit gérer la motivation, la participation et les récompenses. Il doit exercer un leadership qui s’appuie sur la fonction de communication et l’intégrité. Il doit accepter des évolutions sociétales inévitables… Aussi, dans cette perspective, la vision systémique reprend-elle tous ses droits. Celle-ci nous rappelle que l'organisation n'est pas un assemblage mécanique de techniques et de ressources. Elle est plutôt un effort de productivité des ressources, d’hommes, d’un capital humain et un lieu d’amélioration des performances collectives. L’organisation, c’est un projet en mouvement, jamais achevé, et à cet égard, la ressource humaine étant la plus extensible, un effort de motivation et de mobilisation des énergies doit être constamment assumé. (Extraits du prochain ouvrage numérique d’Abdou Karim Gueye bientôt en ligne) .

Pour les ouvrages d’Abdou Karim traitant des problèmes de management, d’audit et de gouvernance
A lire le prochain article « Au bout du chemin de la gouvernance et du management ».
 Management (10th Edition)ManagementManagement, Ninth EditionThe New Manager's Tool Kit: 21 Things You Need to Know to Hit the Ground RunningManagement

Rejoignez ces incomparables Masters professionnels – Tout Sur le Management, la Gouvernance et le Leadership

L’Ecole Internationale des Affaires ( EIA ) propose cinq (5) nouveaux masters professionnels à compter de novembre 2017 au niveau ...