mardi 8 juillet 2014

Dans les bois de la gouvernance, je me suis promené : le défi de la …


Dans un article précédent, l’auteur a traité de la gestion des ressources humaines axée sur les résultats (Cf. http://fr.slideshare.net/softhinking/1grh). Dans cet article, fort de multiples pérégrinations et séjours dans des administrations publiques, des projets et agences de développement, Consultant international dans plusieurs africains dont Djibouti pendant cinq ans il aidé le Gouvernement de ce pays à créer et installer unegénérale d’Etat, l’auteur retraite son expérience du terrain et comment la question de la performance peut être appréhendée sous un angle purement financier et d’optimisation des ressources. Cette démarche est fidèle à l’impératif du credo penser par soi-même, pour soi-même, par une pensée décomplexée, malheureusement rare encore ou étouffée[1].

Elle est conforme aussi au credo « 
gérer par et pour les résultats » qui va au-delà d’une approcher simpliste,
sectorielle, pour considérer la gestion des performances comme dépendante defacteurs et leviers, 
d’une nouvelle gouvernance,  dont le leadership, les capacités de pensée les capacités de gestion du
changement
, la méritocratie et la De telles idées sont aussi détaillées sur les sites et blogsAbdou Karim GUEYE notamment les suivants : http://www.softhinking.net http://www.slideshare.net/softhinking








[1] Voir les idées de l’auteur sur cette question de la pensée et des élites africaines muselées par les africains eux-mêmes dans son recueil de poésie « Comme un amas de pyramides inversées. 

Aucun commentaire:

Active Team Leads

active lead GDI Promo